Fetart

JOANNON Magali

Série « Haute saison » / Série « Méditerranée » / Parcours

La recherche artistique de Magali Joannon est profondément liée à l’observation discrète de son environnement et aux souvenirs qu’il évoque. Ses photographies se caractérisent par un regard distant de la réalité qui l’entoure comme observant en cachette, accentué par une nette séparation entre le photographe et le sujet photographié. Le résultat poétique et silencieux développe un langage évanescent et onirique.

Magali Joannon présente une série d’oeuvres extraites d’un journal intime composé lors d’un parcours en été. Cette ballade sur ces plages impose un rythme silencieux et répétitif, ces installations estivales, caravanes, personnages face à la mer s’alternent pour exprimer l’étendue de sa vision. Le regard reste toujours distant et l’observation résolument discrète comme pour espionner les conversations et les mouvements sans pour autant ne dévoiler aucun visage.

Ses œuvres parcourent les traces d’un passé qui fait ressurgir comme protagoniste absolu, non pas l’objet représenté mais ce qui est proprement absent de lui. Métaphore de la photographie qui essaye d’exclure de l’image, plus que d’inclure, les fantômes qui la parcourent en les rendant perceptibles au spectateur comme une constante allusion, un renvoi nostalgique à un monde qui s’efface.

Ce parcours ne fige pas des instants de villégiature mais exprime l’intensité d’un souvenir à travers ces images élégantes évoquant presque un autre temps. Elles ne présentent aucun signe contemporain et ainsi c’est un peu comme si on les sortait d’un tiroir après plusieurs années ou comme si on les regardait à travers un filtre qui confondrait présent et mémoire.

Eleonora Mayerle (critique d’art)