Fetart

HUMBERT Marylise

Série « Conjonctions »

La plage exerce depuis toujours une fascination particulière sur les photographes.
La ligne de côte est, à cet endroit, le trait qui sépare et réunit deux univers visuellement antagonistes. Côté mer, l’étendue liquide, miroir du ciel, espace infini. Côté plage, la présence immobile, têtue et massive de la terre, du sable, et puis, installé là pendant les deux mois d’été, le grand bazar touristique. Quand les baigneurs refluent vers l’intérieur des terres, à la fin de la saison, ils abandonnent derrière eux des vestiges étranges. Les fonctions de ces toboggans, châteaux de plastique et autres architectures improbables sont devenues si incongrues, une fois revenu le temps du labeur et des préoccupations sérieuses, qu’elles semblent d’un autre monde, temples et autels énigmatiques des rites oubliés de l’été.

Christian Maccotta