Fetart

L’art aux frontières - Mars 08

2008

Exposition pluridisciplinaire du 19 Mars au 20 avril 2008 dans la salle d’exposition de Guyancourt située dans la maison de quartier Théodore - Monod . Ville de Guyancourt
- Vernissage le jeudi 27 mars 2008 à partir de 18h30

JPEG - 968.4 ko

Exposition pluridisciplinaire du 19 Mars au 20 avril 2008
Salon d’Exposition - Maison de quartier Villaroy/Europe Théodore-Monod
Place Pierre Beregovoy, Villaroy,
78280 Guyancourt

- Ouverture :
mercredi et samedi de 10 h à 12 h
et de 14 h à 18 h
jeudi et vendredi de 15 h à 18 h
dimanche de 10 h à 13 h

- Vernissage le jeudi 27 mars 2008 à partir de 18h30
Performance photo le soir du vernissage : Stéphanie d’Amiens

l’exposition :
Qu’est-ce qu’une frontière ? Une frontière est une ligne. Abstraite puisque invisible. « Passer une frontière est toujours quelque chose d’un peu émouvant : une limite imaginaire, matérialisée par une barrière de bois qui d’ailleurs n’est jamais vraiment sur la ligne qu’elle est censée représenter, mais quelques dizaines ou quelques centaines de mètres en deçà ou au-delà, suffit pour tout changer, … ».
Georges Perec – Espèces d’espaces.
Si l’on suit la logique de Perec, la frontière est une séparation vue comme un point de passage entre deux mondes qui se ressemblent mais qui finalement sont dissemblables.
Elle est ce passage de l’un à l’autre, intersection de plusieurs ensembles distincts, elle est point de rencontre. La frontière est et se métamorphose en un véritable lieu d’échange, lieu de construction, couloir d’expressions différentes qui s’associent pour donner autre chose, de la nouveauté, qui « suffit pour tout changer… ».

Dans ce cadre, FêtArt et la Mairie de Guyancourt proposent une action autour du thème de la frontière. La
frontière comme le point de transition, le couloir où s’échangent des univers, des cultures, des points de vue…
Quatorze artistes s’approprient cette notion de frontière pour nous proposer leur vision. La frontière se décline selon différents modes d’expression. Avec la photographie, Anouck Durand-Gasselin, Nicolas
Fussler et Stefan Mihalachi envisagent la frontière de différentes manières : du point vue géographique pour Nicolas Fussler, plastique pour Anouck Durand-Gasselin, d’un point de vue social avec Stefan Mihalachi qui s’intéressera plus particulièrement aux habitants de Guyancourt. Avec l’image animée, Jacques Hoepffner, Clara Lavandier et Sylvestre Gozlan posent la question de la frontière comme limite indicible dans une recherche visuelle ou dans le montage de film
portant sur ce thème. Autour de constructions plastiques, de sculptures, d’architecture lumineuse, et d’installations, Lili Gayman, Valentine Fournier, Axel Rogier-Waeselynck, Grégory Bordin et le collectif
Akatre s’emparent de la notion de frontière pour nous inviter à un voyage ludique autour de l’idée de passage. Puis, les impressions d’Emmanuelle Giora, les tableaux brodés de Valérie Lemarquand, se
construisent autour d’une intention plus graphique en lien avec la notion d’architecture, la ligne comme objet spatial.

En parallèle, les ouvreurs de promenade proposent à un groupe d’habitants, un atelier-promenade à Guyancourt sur le thème de la frontière. L’idée est de re-découvrir sa propre ville. À partir de ce travail un itinéraire spécifique, "révélateur" de différents types de frontières, sera établi. Sur ce parcours, les participants réaliseront également un travail photographique et cartographique, de manière à faire
apparaître les perceptions singulières de chaque participant. Les productions réalisées au cours de cet atelier-promenade qui aura lieu en février, seront présentées dans l’exposition, la carte de ce parcours sera
éditée, permettant un prolongement de l’exposition dans la ville. L’idée frontière s’inscrit dans une
dynamique urbanistique.

Artistes présentés :
- Photographe : Stéphanie d’Amiens d’Hébécourt
- Sculpteur : Grégory Bordin
- Photographe : Anouck Durand-Gasselin-
- Plasticienne : Valentine Fournier
- Photographe : Nicolas Fussler
- Designer : Lili Gayman
- Plasticienne : Emmanuelle Giora
- Vidéaste : Jacques Hoepffner
- Montage Vidéo : Clara Lavandier et Sylvestre Gozlan
- Brodeuse : Valérie Lemarquand
- Photographe : Stefan Mihalachi
- Sculpteur : Axel Rogier-Waeselynck
- Graphiste : Akatre (Sébastien, Julien, Valentin)

Performance photo le soir du vernissage : Stéphanie d’Amiens d’Hébécourt

JPEG - 881 ko
Stéphanie d’Amiens d’Hébécourt
JPEG - 150.9 ko
Akatre
JPEG - 249.6 ko
Greg Bordin
JPEG - 473.6 ko
Anouck Durand-Gasselin
JPEG - 147.2 ko
Valentine Fournier
JPEG - 327.5 ko
Nicolas Fussler
JPEG - 277.3 ko
Lili Gayman
JPEG - 727.5 ko
Emmanuelle Giora
JPEG - 55 ko
Clara Lavandier et Sylvestre Gozlan
JPEG - 142 ko
Valérie Lemarquand
JPEG - 204.6 ko
Stefan Mihalachi
JPEG - 406.2 ko
Les ouvreurs de promenades
JPEG - 513.9 ko
Axel Rogier-Waeselynck

- Pour s’y rendre en transport en commun :
Train :
De Montparnasse : (le plus court)
Prendre un train direction Rambouillet : et descendre à Saint Quentin en Yvelines (deux stations après Versailles).
Prendre le bus 465 descendre à l’arrêt Haussmann.

De Saint Lazare : Prendre le train direction la Défense.
Descendre à la Défense, rester sur le même quai et prendre en face le train direction la Verrière qui s’arrête à Saint Quentin en Yveline.
Prendre le bus 465 descendre à l’arrêt Haussmann

RER
RER C qui direction à Saint- Quentin en Yvelines et passant par Versailles chantier, descendre à Saint Quentin en Yvelines/
Prendre le bus 465 descendre à l’arrêt Haussmann.

- Pour s’y rendre en voiture :
De Paris à Guyancourt

- Prendre A13 direction Rouen
- Au triangle de Rocquencourt prendre direction Créteil-Lyon–St Quentin en Yvelines : vous êtes sur la A12
- Sur la A12 prendre direction Créteil
- Sur la A86 prendre la première sortie Guyancourt /Voisins le Bretonneux
- Ensuite direction Golf national, sortir à la première bretelle à droite direction centre ville
- S’arrêter au Cédez le passage et prendre direction centre ville/Hôtel de ville et toujours direction Hôtel de ville
- Passer l’Hôtel de ville tout droit jusqu’au rond point (avec sculpture en bague) en face et prendre direction Médiathèque Rousselot et Maison de Quartier T. Monod
- Arrivée sur la place Bérégovoy, la salle d’exposition se trouve au 1er étage de la maison de quartier.

- Dossier de Presse

PDF - 1.1 Mo